Accueil > Les paroisses > Cieurac église saint Bathélémy

Cieurac église saint Bathélémy

lundi 1er août 2011, par Michel CLERBOUT

Cette église jadis dépendait de l’abbaye de Souillac, mais constituait une paroisse : Saint-Albin de Cieurac. Son prieur était d’ailleurs souvent le cellérier « économe » de l’abbaye de Souillac. En 1929, cette paroisse est rattachée à Souillac.

Cet édifice est mentionné la première fois dans un ouvrage de 1536. Il a été presque entièrement reconstruit en 1875 après l’incendie du château médiéval.

Particularités à signaler : de nombreuses dalles gravées, certaines datées du XVIIe siècle sont visibles au sol ; elles proviennent de l’ancien cimetière qui se trouvait sur la place et dont il subsiste la croix. Les baies sont ornées de vitraux de 1844 à 1887, en l’honneur des saints de la région : sainte Germaine de Pitrac* et saint Antoine de Padoue. D’autres éléments architecturaux sont mentionnés par un panneau de l’ADVD à l’entrée de l’église.

Pour visiter, se renseigner à la mairie de Lanzac.
Source l’Echo de chez nous.

Sainte Germaine de Pitrac
Pitrac est un village à 15 km à l’ouest de Toulouse.
Germaine, mal aimée et faible prie lorsque l’angélus sonne et y trouve le réconfort.

En 1644, en creusant dans l’église pour ensevelir une infidèle, les fossoyeurs trouvent le corps d’une jeune fille d’une vingtaine d’années, conservé dans un linceul. Personne ne la connaît, Si, deux anciens reconnaissent leur contemporaine Germaine Cousin, décédée en 1601 ou 1602.

Cette sainte du XVIIe siècle a eu une vie de travail, de pauvreté et souffrance. Elle fut considérée comme une servante par sa belle-mère et gardât les moutons.

Stupeur ! Commencement d’un culte.
En 1644, deux guérisons sont attribuées à son intercession. Le culte « populaire » grandit et franchit les contrées. On vient confier son sort, ses malheurs de la vie à Germaine. Le culte est toléré ou défendu par les représentants de l’Eglise, mais localement il est admis et pratiqué.

L’effort constant, durant deux cent ans, pour que la sainte de Pitrac voit son aboutissement en 1854, quand le Pape Pie IX la béatifie. Elle sera reconnue sainte par Rome en 1867.


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Pierre ANDRE à partir du théme réalisé par Kozlika sous Licence GPL