Sacrement de la Pénitence et de la Réconciliation

Voici deux horaires à retenir :
Vendredi 26 mars à 16h30 à l’abbatiale : célébration de la miséricorde, avec absolution individuelle.
 ? Samedi 27 mars de 16h à 17h dans l’abbatiale : confession individuelle (sans célébration).
De plus, chaque vendredi matin, un prêtre tient une permanence au presbytère ; n’hésitez pas à venir le
rencontrer, même après Pâques !

Si vous désirez exposer votre intériorité, votre âme, votre spiritualité à la lumière du Père miséricordieux, si vous avez besoin de Lui dire que vous êtes son enfant et désirez revenir vers Lui ou tout simplement vous en rapprocher ; si votre famille, l’Eglise, vous manque, rappelez-vous que les prêtres sont aussi ministres de la Miséricorde divine. Le pape François, dans son encyclique ‘Laudato si’, montre que nous avons quatre types de relations : avec Dieu, avec soi-même, avec les autres et avec la création. Quand certains de ces liens sont rompus ou abimés, nous souffrons et faisons souffrir. Jésus est venu pour nous réconcilier, c’est-à-dire nous permettre de renouer tous ces liens, en nous libérant de ceux qui nous enferment et nous empêchent de nous envoler. Un Père de l’Eglise disait que l’oiseau ne peut voler, qu’il ait une chaîne à la patte ou un fil…

En ces temps si perturbés, Jésus continue de nous offrir des chemins de réconciliation et donc de paix. Il se propose, même en dehors du sacrement. Dans la prière, dans la méditation de la Parole de Dieu, dans un partage en profondeur avec telle personne, dans une balade dans la nature, etc. Le carême est propice à de telles démarches et les épreuves que nous vivons une invitation à une plus grande confiance en Dieu. « N’ayezpas peur,c’est moi. » (tempête apaisée)
Père Bertrand