Epiphanie, synode et galette paroissiale ( annulée suite covid)

Message de notre curé sur la feuille paroissiale de janvier sur ces thèmes
La réunion sur le synode aura lieu le samedi 15 janvier à 15h salle Du Bellay à Souillac

Epiphanie, synode et galette paroissiale
Le titre n’est pas très évocateur, ou trop peut-être ! Pourtant, si nous avons encore l’espoir de faire une galette paroissiale samedi 15 janvier, nous avons plus encore le projet à cette occasion de répondre aux questions dont les thèmes sont simplement énoncés ci-dessus. Un document est à disposition au fond de l’abbatiale. En voici un extrait : « En effet, en octobre 2023 se tiendra à Rome, à l’invitation du pape François, une assemblée synodale autour du thème : « Pour une Église synodale : communion, participation et mission. » Le pape souhaite donc que l’Église s’interroge sur sa capacité à être ouverte à tous, à donner une place à chacun, à inviter toutes celles et ceux qui le souhaitent à prendre part à la mission, dans le respect de leur diversité et la grâce d’un même baptême. Avant cette assemblée, la contribution de chaque Église particulière est sollicitée, afin que puisse être recueillie son expérience synodale, ses réussites dans le « marcher ensemble », mais aussi ses attentes, ses désirs, ses manques. » (Père Mathias Leclair, référent diocésain pour le synode 2023).
Les mages ont traversé les terres étrangères pour aller à la rencontre de l’Enfant-Dieu, posé dans une mangeoire. Des bergers les avaient précédés. C’est cela aussi un synode : marcher ensemble vers un but commun. Le mystère de l’Epiphanie c’est le mystère de l’Esprit divin capable de réunir des personnes si différentes pour cheminer côte à côte, avec des richesses propres à chacun et capables d’enrichir le groupe, la grande famille Eglise ici et ailleurs, jusqu’à Rome !
Mais le pape nous a aussi, à l’occasion de Noël, rappelé que cette démarche synodale mondiale, cette marche ensemble n’était pas toujours une convergence. Les divergences internes à l’Eglise nous rappellent que nous sommes pauvres et que l’Eglise doit demeurer humble en ses serviteurs. Inviter à une démarche synodale mondiale va donc commencer ici, dans nos petites paroisses. Certains d’entre vous entendront-ils l’appel à se mettre un tout petit peu en marche d’abord vers sa propre intériorité pour y puiser le talent, la perle de grand prix de la parabole de l’Evangile et la partager ? Puis en marche vers l’autre pour en recevoir un autre talent ? Et enfin, réunir en un bouquet magnifique de diversités de dons et recueillir ce trésor commun qui s’appelle : Eglise ? C’est notre souhait, évêques, prêtres, diacres, chrétiens engagés dans le conseil pastoral et l’EAP de la paroisse.
Bertrand

Bonne année 2022

Synode 2021-2023
1) L’ÉCOUTE
En Église, l’écoute de l’autre doit être le premier pas, le premier engagement à la suite du Christ.
2) LE DIALOGUE
Avec l’écoute, le dialogue est le chemin de la connaissance de l’autre qui demande de la persévérance, mais permet à chacun de grandir.
3) DISCERNER ET CHOISIR
Dans une perspective synodale, dans laquelle « on marche ensemble », les décisions sont prises après un processus de discernement qui doit concerner le plus grand nombre.